mercredi 3 décembre 2014

DownPatrick Head

Irlande 2010

En quittant le petit village de Killala (co Mayo), en direction de Ballycastle, on ne s'attend pas vraiment au spectacle qui nous attend à DownPatrick Head.

Le paysage verdoyant de champs et de prairies s'effondrent brusquement dans la mer dans un fracas assourdissant.




Ces falaises, vieilles de plus de 350 millions d'années reçoivent de plein fouet, et dans une violence incroyable, les vagues de l'océan.. et ce même par temps calme..



Nous avons laissé la voiture sur le parking pour prendre le petit sentier. Dans un premier temps, nous découvrons un gouffre de plus de 30 m de profondeur (Poll na seantoine) provoqué par l'effondrement de la roche sous les assauts de la mer.


L'on raconte d'ailleurs que lors du soulèvement de 1798, les insurgés tentèrent de s'y cacher pour échapper aux Anglais, mais qu'ils furent tous emportés par la marée. Une plaque commémorative leur rend hommage.


Nous nous approchons, presque impatients, de Dun Briste, un promontoire rocheux qui s'est détaché de la falaise et qui d'ailleurs fait la notoriété de l'endroit.



L'endroit est magique, impressionnant.

Malgré l'épaisse couche de roche sous nos pieds, nous sentons sous nos pieds les vibrations de la mer qui s'engouffre dans les interstices de la falaise qui lui sont offerts, ou plutôt qu'elle a créés au fil des millénaires. Sensations toutes particulières où se mêlent curiosité et vertige.



Ce rocher fait l'objet de nombreuses légendes. Celle la plus retenue est l'histoire d'un ogre, Geodruigse, qui vivait à l'emplacement de ce rocher. Il exaspérait Saint Patrick qui demanda à Dieu de l'en débarrasser. Au lendemain de cette prière, le sol s'effondra dans un grand fracas autour de l'ogre qui se retrouva ainsi isolé sur le rocher...

Il y a quelques années, des archéologues se sont fait déposer sur Dun Brist, certainement les premiers hommes à fouler ce sol depuis longtemps. Leur petite visite ne fut pas vaine puisqu'ils y découvrirent les restes d'une maison médiévale, des crêtes de culture, et une pierre ronde, certainement destinée à moudre le grain.

Nounours n'a pas hésité lui, à s'approcher au plus près du bord...


Nous y avons d'ailleurs aperçs des pêcheurs qui ne semblaient nullement impressionnés par la hauteur et le  fracas des vagues...




Nous avons tout de même rencontré Saint Patrick, enfin l'hommage qui lui est fait pour avoir débarrassé l'endroit de l'ogre lunatique



Aujourd'hui encore, les pèlerins qui lui rendent visite lui laissent une piécette en remerciement.. accompagnée certainement d'un voeu.

Non loin de là, nous avons découvert les restes d'une sépulture, impossible à dater, certainement très ancienne.

*

et un peu plus loin les restes d'une structure d'habitation ou de corps de garde, mais sans plus de précisions non plus


Enfin, sur le chemin du retour, nous nous sommes rendus compte que nous marchions sur un ring, de l'âge de bronze certainement..


Si aujourd'hui DownPatrick ne représente plus vraiment un grand intérêt archéologique, il reste le paradis des pêcheurs et des ornithologues qui ne pourront se lasser d'observer les oiseaux nicher à flanc de falaises, nullement incommodés par le bruit




3 commentaires:

Esclarmonde a dit…

350 millions d'années les falaises ? Elle tiennent bien le coup ! Sinon un endroit inconnu et magnifique comme je les affectionne. Bisous et belle soirée

Jeanne Fadosi a dit…

un contraste saisissant !
bises

Bernard Cauvin a dit…

Bonsoir,

Une merveille qu'il ne fallait pas raté. Merci de ce partage et des explications.
Bonne soirée
@mitié