mercredi 24 octobre 2012

La rue de St Malo

Je vous emmène faire un petit tour "rue de Saint Malo", la plus ancienne rue de Brest, ayant échappé par miracle aux bombardements de 1944 (à savoir que la ville avait été détruite à près de 90%)


Avant d'être ce qu'elle est aujourd'hui, la rue de St Malo n'était qu'un petit chemin rural longeant la vallée de Pontaniou, le long de la Penfeld. La modestie de ses maisons témoigne du niveau social de l'époque.






Au début du XIXème siècle, suite à l'aménagement du port, la rue se trouve enclavée parmi les constructions militaires.


Y verra le jour également, la prison de Pontaniou, centre de détention de l'Arsenal de Brest, aujourd'hui désaffectée.



Jusqu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la rue de St Malo avait une réputation peu glorifiante, avec ses bars à matelots, à boisson et à prostitution. Comme je le disais plus haut, les bombardements de 1944, qui firent de très importants dégâts à la ville, ont épargné quelques maisons et le lavoir attenant.. La rue fut laissée à l'abandon.


Au milieu des années 60, la municipalité envisage de démolir les quelques bâtisses restantes, et c'est grâce au combat acharné d'une association créée en 1990 (Association Vivre la rue) que ce petit tronçon de l'histoire urbaine de Brest se met à revivre.



Mais aujourd'hui encore, la rue de St Malo souffre, et enfin, la municipalité met en oeuvre des réparations importantes de charpente et toiture...

Un nouveau coup de jeune pour cet endroit magique au milieu de la modernité de la cité du Ponant




11 commentaires:

Mamounette 29 a dit…

kikou ma Sherrynette, je trouve dommage de voir disparaitre nos vieilles batisses, les lavoirs, il n'en reste presque plus!

Bizoute Breton

chemindetables a dit…

toujours si triste de voir disparaître des maisons, des rues
je souhaite longue vie à cette rue qui a 'aide de cette association et réparée
c'est vraiment ravissant sur tes deux dernières photos
j'adore l'ambiance et le décor des maison entre vert et bleu
bisous
patricia

Provençale a dit…

Une jolie rue aux pierres apparentes,merci pour la visite.Bonne soirée et bisous

Jeanne Fadosi a dit…

On imagine ainsi ce que pouvait être cette ville meurtrie avant les bombardements ...
bises et belle journée

lilwenna a dit…

heureusement qu'on n'a pas détruit ces batisses, elles sont très belles toutes en pierres, et avec les plantes devant, ça a beaucoup de charme
bises et bonne journée
(je n'ai pas reçu de newsletter pour cet article)

Claudine a dit…

Tant mieux si tout va être remis en etat !!
Heureusement qu'il y a des gens qui se motivent !!
Bises Sherry

Marie-Elise a dit…

C'est bien triste que ces rues disparaissent car c'est agréable de se promener dans ces endroits. Bisous bonne semaine Sherry

Bernard Cauvin a dit…

Prendre conscience que cela fait partie du patrimoine, et qu'il faut le sauvegarder, surtout, d'après ce que j'ai lu, la ville à été reconstruite sur ses ruines de la dernières guerre, ruines qui auraient été remblayée et enfouie.
Bises

ellerium a dit…

un joli endroit, cela serait dommage que ça disparaisse mais faisons confiance, la sauvegarde du patrimoine devient primordiale

Maedes a dit…

Merci à cette association!
Quand je pense que tout ceci aurait pu disparaître!
Ça donne froid dans le dos!
Je me rends compte que toutes ces vieilles pierres du vieux monde me manquent terriblement parfois!
Merci pour cette jolie promenade et mille bisous argentins!

Renée a dit…

C'est vrai que cetet rue a besoin de soin! Bises amicales